VENTE FLASH SUR UNE SELECTION D'ARTICLES🌈

LIVRAISON OFFERTE☮️

0

Votre panier est vide

Dans un besoin d'indépendance et une envie de contestation du style de vie occidentale, le mouvement hippie prend de plus en plus d'ampleur au début des années 60. Contre la société de consommation, la guerre et une vie d'esclave au nom du capitalisme, les hippies vont vite choisir une vie de liberté aussi bien spirituelle que matérielle.

Mais où mène la liberté ? Si lors des grands rassemblements, comme celui de Woodstock, les tentes étaient légion, quand est-il pour le reste de l'année ? Où se logeaient les hippies dans les années 60 ? Découvrez-le dès maintenant.

 

Les hippies vivaient sous un toit comme tout le monde !

Difficile à croire quand l'on entend parler des hippies. Dans la culture populaire, ils sont souvent représentés comme des personnes sans attache, roulant à bord de leur combi en quête d'un petit coin spirituel pour y vivre dans l'harmonie. Pourtant, même si de nombreux hippies ont connu ce style de vie, c'était rarement le cas pour la masse.

Le mouvement a commencé dans un quartier bien connu à San Francisco, Haight Ashbury (surtout connu aujourd'hui pour ses vendeurs de cannabis). En réalité, les hippies vivaient en communauté. Un groupe, ou une personne, achetait une maison et tout le monde y étaient le bienvenu.

Haight Ashbury - SanFfrancisco

Le mythe du hippie vagabond est donc totalement faux ? Les roads-trips en combi n'ont jamais existé ?

 

La vie de nomade des hippies à travers le pays.

Si beaucoup de hippies vivaient sous un toit bien au chaud, ce n'était pas le cas de tous. Si vous pensez tout de suite au combi lorsque l'on vous parle des hippies ce n'est pas pour rien. En réalité, le mouvement était principalement situé sur la côte ouest des États Unis d'Amérique, en Californie.

De nombreux jeunes hippies n'hésitaient pas à tout lâcher pour partir à l'autre bout du pays, voir du monde pour les Européens, pour rejoindre la "terre" des hippies, comme un pèlerinage en quelque sorte. Le combi était alors un choix parfait, de la place pour y transporter plusieurs personnes, facilement aménageable et peu chère à l'époque. Si l'achat d'un combi n'était pas possible, alors les plus courageux y aller à pied ou en stop.

 

Combi voyage

Le mouvement hippie à la découverte de l'Asie.

L'inspiration première du mouvement est la spiritualité et la communion avec la nature. L'Asie, plus précisément L'Inde, le Népal ou le Bangladesh, étaient la destination de rêve des jeunes hippies en quête de spiritualité. L'Eldorado était la ville de Katmandou, la ville où est né Bouddha.

La culture hippie, puisant de nombreux principes dans la culture bouddhiste, la sérénité, la communion avec la nature, l'amour, etc. Il n'était pas étonnant de voir de nombreux Occidentaux dans ces régions à cette époque. Le trajet, très cher en avion à l'époque, était fait avec les bons vieux combis qui permettaient de relier des milliers de kilomètres.

 

Ville de Katmandou

Le mouvement avait finalement deux types de hippies, les hippies ne souhaitant que la vie en communauté et la musique, et les aventuriers partant en pèlerinage à l'autre bout du monde. Leurs styles de vie étaient totalement différents car ils ne cherchaient tout simplement pas les mêmes choses.

 Bannière collection bandanas


Rejoins la communauté